Interfon 15

INTERFON 15 //

Andrei Epure

22′ | 2021 | Romania | Drama | Society

// Plusieurs habitants d’une résidence découvrent une femme inconsciente allongée devant le bâtiment. Bien qu’elle habite au troisième étage, personne ne connaît son nom. En attendant les secours, les voisins se questionnent sur sa vie et la leur.

// Several residents discover an unconscious woman lying in front of the block. Even though she lives on the third floor, nobody knows her name. While waiting for rescue, the neighbours reflect on her life and their own.

// INTERCOM 15

Société de production | Production company : Saga Film

Producteur | Producer : Ana-Maria Gheorghe, Alexandru Teodorescu

Adresse | Address : Dimitrie Racovita Street, no. 8, Bucharest, Romania

E-mail | Contact : agheorghe@sagafilm.ro, alexteodorescu@sagafilm.ro

Scénario & Réalisation | Director : Andrei Epure

Acteurs | Cast : Cosmina Stratan, Mihaela Sîrbu, Ana Ciontea

Image | Director of Photography : Laurențiu Răducanu

Son | Sound  engineer :  Tudor Petre, Petre Osman

Montage image | Editor :  Dragoș Apetri

Festival de Cannes | Semaine de la Critique | 2021

Transilvania IFF | 2021

Sarajevo IFF | 2021

Seminci Valladolid | 2021

Cinemed | 2021

New Directors New Films – Portugal | 2021

Poster_Intercom15

//   Andrei Epure’s work reflects on language, identity and cinema with an approach of a ghostly unreality. His films question the limits of communication in trying to grasp something that is beyond grasp. He graduated from the National University of Theatre and Film « I.L. Caragiale » in Screenwriting and Film Studies. His latest short film, Interfon15, has been selected the 60th edition of La Semaine de la Critique.

//  Andrei Epure est réalisateur et scénariste, il vit et travaille à Bucarest, en Roumanie. Il est diplômé en études cinématographiques et en scénario à l’Université Nationale d’Art Théâtral et Cinématographique I.L. Cargiale. Dans son travail, Andrei Epure aborde le langage, l’identité et le cinéma à travers une esthétique d’irréalité fantomatique. Ses films questionnent les limites de la communication en cherchant à saisir l’insaisissable. 

Andrei Epure